Choisir un appartement "certifié SMERGY"

C’est la rentrée ! Les tongs et les lunettes de soleil sont au placard et il est temps de chercher son nouveau chez soi !

On vous fait confiance pour les aspects « cadre de vie », « luminosité », « bruit », « propreté », généralement vous savez faire!

En revanche, pour ce qui est de la consommation d'énergie ce n'est pas toujours facile d'y voir clair...

Alors pour éviter d’être estomaqué(e) au moment de l'arrivée de vos premières factures, cet article vous apporte quelques clés pour vous guider dans le choix de votre futur appartement.

Avant toute chose, voici la liste des accessoires dont vous aurez besoin pour pouvoir partir faire vos visites en toute sérénité.

Kit SMERGY pour visiter un logement: 

  • Un mètre ruban,
  • Une boussole ou une application boussole sur smartphone,
  • Un briquet ou une boîte d’allumettes,
  • Un thermomètre.

Vous voilà équipé(e). Il est grand temps de partir visiter les appartements en portant attention aux 8 points énoncés ci-dessous!

1. L'étiquette énergie

Aujourd’hui, sur chaque annonce de location ou de vente immobilière se trouve une étiquette énergie. C’est obligatoire. Cette étiquette est obtenue après la réalisation d’un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) et sert à estimer la performance énergétique du logement.

Les couleurs parlent d’elles-mêmes : préférez un logement étiqueté en A, B ou C plutôt qu’en E ou F...

 

2. L’emplacement du logement

Où se trouve l'appartement que vous visitez? Sous les combles ? En étage courant ? Au rez-de-chaussée ?

Gardez bien à l'esprit que les emplacements les plus énergivores se trouvent généralement au dernier étage (à cause de la mauvaise isolation des toitures).

Préférez donc un étage courant, comme ça vous avez plus de chances d’avoir un voisin qui chauffe en haut et en bas  (qui chauffe pour vous quoi..)!

Il faut également regarder si une grande surface de murs donne sur l’extérieur. Un appartement central sera plus facilement chauffé qu'un logement en pignon, ça coule de source..

3. La hauteur sous plafond

Un plafond haut, c’est super chouette mais pour le chauffage ça l'est un peu moins..!

Et oui, qui dit haut plafond, dit grand volume à chauffer, dit facture salée! Essayez donc d'éviter les plafonds de 3m de haut ou plus!

Pour calculer la hauteur sous plafond durant la visite, rien ne vaut un mètre ruban. Mettez-vous debout, tête droite. Placez le mètre devant vos yeux et touchez le plafond avec le bout du ruban. Ajoutez la distance lue à votre taille moins 11 cm (espace entre vos yeux et le sommet de votre crâne) et vous aurez la hauteur sous plafond à quelques centimètres près.

Exemple : Pour un homme faisant 1m78, s’il mesure une distance de 1m08, alors la hauteur sous plafond sera de 2m75 (1,78 – 0,11 = 1,67 + 1,08 = 2,75 m).

4. L'orientation des fenêtres

Lorsque vous visitez votre logement, regardez bien l’orientation des pièces à vivre (salon, cuisine). C'est le moment de dégainer votre boussole en douce..

Le classement d’orientation est le suivant, du mieux vers le moins bien, pour la consommation de chauffage :

Sud > Ouest > Est > Nord

5. Le type de vitrage

En plus d’isoler du bruit, le double vitrage isole thermiquement et vous protège du froid l'hiver venu!

Mais comment savoir si vos fenêtres sont munies d'un double vitrage ? Commencez tout simplement par poser la question à votre propriétaire! Et puis si vous voulez vérifier par vous même, il vous suffit de placer une flamme (briquet, allumette) près de la vitre et de compter le nombre de fois où elle apparaît en reflet. Si elle apparait deux fois vous avez affaire à du double vitrage, si c'est une fois à du simple vitrage.

 

6. L’étanchéité des fenêtres

Cela peut sembler banal mais n’hésitez pas à passer la main autour des fenêtres pour voir si l’air les traverse ou non. Pensez aussi à bien vérifier l'état de leur système d'ouverture/fermeture car de l'air peut facilement s'y engouffrer lorsqu'il fera froid...

Lors de l’état des lieux, il est préférable de noter l’état des joints de fenêtres car si vous réalisez qu'ils sont mauvais après avoir emménagé, leur remplacement sera à votre charge. En cas de malfaçon ou de mauvais état d'origine, mieux vaut les faire changer par votre propriétaire avant de rentrer dans l'appartement (pas folle la guêpe...).

 

7. Les systèmes occultants

Toujours pour éviter les déperditions de chaleur par les ouvertures, soyez attentif aux systèmes occultants installés (ou non) sur vos fenêtres.

Idéalement il faudrait privilégier dans l'ordre :

Les volets extérieurs (roulants ou battants) > Les volets intérieurs > Les rideaux épais > Les stores intérieurs >

8. Les installations de chauffage

Le meilleur pour la fin: le CHAUFFAGE! Et attention, ce n'est pas une mince affaire car le type d'installation de chauffage dont sera dépourvu votre logement aura un impact direct sur le montant de vos factures. 

Plusieurs questions sont à poser lors de votre visite:

  • Le chauffage de l'appartement est-il collectif ou individuel? 
  • Par quel type d'énergie est-il alimenté?
  • Quels sont les types d'équipements pour le chauffage?
  • Quel type de régulation y-a-t-il sur les radiateurs?

A. Chauffage collectif vs chauffage individuel

  • Chauffage collectif: il a l'avantage d'être inclus dans les charges ce qui ne laisse pas de place à l'effet de surprise au moment de l'ouverture des factures. En revanche,même après tous les efforts du monde, vous ne parviendrez pas non plus à les faire baisser!

B. Quelle source d'énergie?

En fonction du type d'énergie alimentant votre système de chauffage (gaz, électricité, fioul), le montant de vos factures va varier. Pour vous donner un ordre d'idée, voici l'évolution des prix des différents énergies de 1990 à 2013:

Ainsi, en 2013, on obtient, du plus cher au moins cher :

Propane > Electricité > Fioul > Gaz de ville > Bois

Pour un appartement en ville, vous aurez très rarement d'autre choix que l'électricité et le gaz de ville. Si possible privilégiez un alimentation en gaz de ville qui vous coûtera bien moins cher que l'électricité.

C. Quels équipements?

  • Si c'est une chaudière, regardez bien l’état, la marque et le modèle. Voici le classement des types de chaudière par performance croissante :

Condensation > Basse température > Classique (haute température)

  • Si ce sont des radiateurs électriques, les performances énergétiques seront les mêmes, quel que soit le système utilisé. Toutefois, l'image ci-dessous représente un classement sur le confort ressenti du plus confortable vers le moins confortable:

Radiateurs à accumulation > Radiateurs à inertie ou « chaleur douce » > Panneaux rayonnants > Convecteurs électriques

Attention aux radiateurs électriques ! A moins d’avoir un logement particulièrement bien isolé, ils sont souvent responsables d’une facture salée !

D. Quel système de régulation pour vos radiateurs?

Lorsque vous entrez dans votre nouveau logement, demandez-vous comment vous allez réguler votre chauffage.

Voici la liste des équipements associés aux systèmes de chauffage et les comportements qui en découlent :

  • Thermostat programmable : le top du top ! Vous pouvez programmer l’heure de mise en route, la température souhaitée et la durée du chauffage !
  • Thermostat sur les radiateurs électriques ou vannes thermostatiques:

Dans ce cas, il vous pourrez régler votre chauffage du niveau 1 au niveau 5 ou + Aidez-vous d'un thermomètre (pour faire correspondre les niveaux avec une température réelle en fonction de chaque pièce) pour mieux vous y retrouver.

 

  • Robinets simples sur radiateurs:

Dans ce cas c’est plus compliqué parce que vous avez le choix entre ON (robinet ouvert : ça chauffe) et OFF (robinet fermé : ça ne chauffe pas).

Sachez que les boutons « + » et « - » n’ont aucune utilité avec ce type d'équipement: à partir du moment où le robinet est ouvert, le radiateur chauffera à fond. Mais comment réguler tout ça ? Imaginez que vous devez laisser au chaud un plat dans un four avec seulement un bouton ON et OFF : c’est pareil pour votre logement !

Avec cet équipement, vous allez donc faire le yo-yo avec votre chauffage pendant tout l’hiver. Il est donc conseillé de l'éviter autant que possible..

 

Un dernier petit conseil pour la route?! Surtout n'hésitez pas à poser des questions lors de vos visites, à comparer plusieurs logements et à prendre du temps pour faire votre choix car une fois votre bail signé vous allez devoir faire avec les équipements mis à votre disposition.

Et puis bon comme on ne le répètera jamais assez, une fois installé(e) allez faire un tour sur le SMERGYMETRE, pour aller toujours plus loin sur les économies d'énergies!